Dracula – Bram Stoker

1041210-gf

Résumé:

En arrivant dans les Carpates, le clerc de notaire londonien Jonathan Harker est épuisé par son périple. Mais son client et son hôte, le comte Dracula, a tout prévu: une chambre lui a été retenue à l’auberge pour la nuit en attendant de rejoindre le château en Calèche.
Mais pourquoi les habitants du village se signent ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur révèle sa destination? Pourquoi lui fait on cadeau de crucifix et de guirlandes d’ail? 
Malgré ces mises en garde, Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées , ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi faire frissonner. Mais enfin, tant de superstitions au coeur du XIXe siecle!
Jonathan est un homme de raison…

Ces passages qu’on aime:

« Les joues jusqu’ici colorées devinrent livides, les yeux semblèrent jeter des étincelles tout droit venues de l’enfer, les rides qui apparurent sur le front ressemblaient aux replis des serpents de la Méduse, et la charmante bouche aux lèvres brillantes de sang s’ouvrit presque en forme de carré, comme ces masques grecs ou japonais qui représentent la colère. Si jamais un visage a pu signifier un arrêt de mort, si jamais regards ont été capable de tuer, ce visage et ces regards nous avions à ce moment devant nous. »

Ce que j’en pense:

Lu dans le cadre du challenge des 100 livres à lire de Bianca et le challenge du XIXe siècle  de Fanny du manoir aux livres.

Voilà un mythe qui me restait inconnu à ce jour.  Aucun livre ou films vus, aucune série, aucune BD ou autres dérivés.
Et pourtant qui ne connait pas?
Symbole des ouvrages  traitant sur les vampires, sans l’avoir jamais lu, il est ancré dans nos mémoires.

Le roman s’ouvre sur l’arrivée de Jonathan Harker en Transylvanie pour rejoindre le comte, client de son cabinet notarial, afin de conclure la vente d’un domaine londonien. Au fil des pages, Jonathan réalise peu à peu que son hôte n’est pas ordinaire et a quoi vous filer des frissons. Responsable de la terreur qui hante les habitants de la région, ne sortant que la nuit, contrôlant les loups et ayant condamné toutes les sorties de la maison. Les choses ne tournent pas aussi bien que prévu.

L’auteur a adopté le style épistolaire en faisant le choix de raconter cette histoire gothique à travers les journaux intimes des divers personnages du livre: Jonathan Harker, Mina, Lucy, Van Helsing, Dr Seward etc… mais aussi des lettres, des extraits de journaux ce qui donne au livre un aspect très fourni en point de vus.
Cela donne un rythme au livre assez particulier. Des fois, tout s’enchaîne, on passe d’un tel à un tel, et l’aventure nous emporte. D’autres fois, on subit la lenteur du récit. Mais dans tous les cas, on est transporté.
On est terrorisé à l’idée d’être emprisonner dans le château de Dracula, on se sent en insécurité dans les rues de Londres en le sachant errant à proximité, on est perdu face aux comportements étranges de Renfield etc…

Ces divers points de vue m’ont paru fort intéressants.
Mais il en manque un: celui de Dracula. Et finalement s’il est le personnage le plus connu de l’histoire, il est pourtant celui qu’on voit le moins.
C’est dommage, j’aurais souhaité que l’auteur nous apporte plus d’informations sur ses origines, ses objectifs, ses traits de caractère afin de mieux cerner ce personnage qui reste plutôt flou même à la fin du livre.
Finalement, pour moi, le personnage marquant de cette aventure est plutôt Van helsing qui orchestre d’un main de maître son équipe dans la traque de Dracula, spécialement venu d’Amsterdam pour déjouer les plans machiavéliques du comte. C’est lui qui nous révèle tous les secrets à connaître sur les vampires et lui qui mène la danse plus que le comte.

En conclusion, une lecture de qualité qu’il faut absolument avoir dans sa bibliothèque.
Il ne me reste plus qu’à aller voir du coté de Francis Coppola…

Note: <3

Publicités
Publié dans Challenge, Classiques, Coup de coeur, Romans fantastiques | Tagué , , , , , , | 4 commentaires

Les étoiles de Noss Head : Rivalités (T2) – Sophie Jomain

téléchargement

Résumé:

« Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune femme ou presque. Douce utopie, rien ne se déroule jamais comme prévu.
Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée, mais j’étais sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés … »

Ces passages qu’on aime:

Encore une fois, quand je dévore vraiment un livre, je ne prends plus le temps de noter les pages.

Ce que j’en pense:

A l’occasion du challenge halloween, je me lance enfin dans la suite de la saga française new adult des étoiles de Noss Head.

C’est avec plaisir que je retrouve Hannah et Leith à Saint Andrews, petite ville d’Ecosse pour leur nouvelle vie universitaire. Et tout semble bien se profiler pour cette année: toujours aussi amoureux l’un de l’autre, de nouvelles rencontres, une coloc plus que sympathique.
Mais c’est sans compter sur ce groupe qui tourne autour d’Hannah.
Etrangement beaux, envoutants, blonds à la peau pâle et aux yeux transperçant. Les anges noirs.
Ennemis jurés des loups garous depuis des siècles.

Vous l’aurez compris, ce tome est riche en nouveaux personnages.
On retrouve bien évidemment nos tourtereaux avec une Hannah toujours curieuse, courageuse, et forte qui va au bout de ses idées et un Leith protecteur et séducteur tout à la fois.
Mais on découvre aussi Tarja, la colocataire d’Hannah, une jeune fille un peu réservée mais sympathique qu’on croise sans vraiment connaître.
Il y a la meute au complet avec plus particulièrement Jamie, le chef, adorable, responsable et maître de lui, mais aussi Georgia au sang chaud et prête à reprendre sa place aux cotés de Leith.
Il y a le Cercle, ce groupe étrange constitué de pseudo mannequins qui se révèlent être des Anges noirs. Darius a été mon coup de coeur. S’il peut potentiellement énervé au début du livre, il se révèle être le plus raisonnable de tous. Le plus ouvert d’esprit. Et le plus touchant.

Ce second tome est aussi beaucoup plus dynamique que le premier. L’action s’enchaîne particulièrement vite dans les 100 dernières pages et va de rebondissements en rebondissements pour satisfaire notre soif d’aventure. On est tenus en haleine jusqu’ à la dernière page, pas de répit.
La surprise est là sur cette dernière partie.
Et la fin. Oh my god. La fin.

Je viens de refermer ce livre. Et je peux vous assurer qu’attendre la sortie poche du 3e tome va être long.
Beaucoup trop long.

Note: coup de coeur <3

tumblr_ne9wtjJtTz1thjd2wo4_500

Publié dans Challenge, Coup de coeur, Jeunesse, Romans fantastiques | Tagué , , , , | 2 commentaires

Frankenstein – Mary Shelley

FBA1PdU3lS

Résumé:

« Frankenstein est un roman original à plus d’un titre. Sa première version, publiée sans nom d’auteur, a été écrite par une jeune femme de 19 ans. Le livre est considéré, en outre, comme le dernier roman gothique et comme l’un des tout premiers romans de science fiction. Il raconte l’histoire d’un savant fou, Victor Frankenstein, qui, par ambition démesurée, en vient à créer un être humain à partir de cadavres et d’une étincelle de vie. Ce sera, hélas, le point de départ de nombreux malheurs… »

Ces passages qu’on aime:

« Vous pleurez, malheureux, mais ce ne sont pas là vos derniers pleurs! Vous pousserez d’autres gémissements funèbres et l’écho de vos lamentations résonnera encore et encore! »

 » Etais je donc un monstre, une tache sur la terre, que tous les hommes fuyaient et rejetaient? »

« Tu es mon créateur mais je suis ton maître, obéis moi! « 

Ce que j’en pense:

Lu dans le cadre du challenge halloween et du challenge des 100 livres à lire de Bianca.
Découverte complète puisque jamais lu, et jamais vu malgré les nombreuses adaptations cinématographiques.

Une nouvelle écrite par Mary Shelley, commencée au 1816 alors qu’elle n’a que 19 ans, Contraints par des jours de pluie à rester confinés à l’intérieur de la maison, Mary Shelley avec son mari et un ami passent le temps à lire des histoires de fantômes, puis à l’écriture de leurs propres histoires de fantômes.
Ainsi naît Frankenstein ou le Prométhée moderne.

Victor Frankenstein, scientifique orgueilleux aux idées de grandeur se lance éperdument dans le projet de créer la vie. Pire, de ramener la vie aux morts. Des années durant, il s’attelle à se travail démesuré pour finalement aboutir à sa créature qui prend vie sous des aspects cadavériques, monstrueux et diaboliques.
Il l’abandonne, pris de panique.
La créature ainsi rejetée est envahie par un désir de vengeance qui guidera ses actes et conduira à la souffrance de tous.

Trois narrateurs se succèdent au fil des pages: Robert Walton qui recueille Frankenstein et raconte le périple de son expédition nordique, Victor Frankenstein qui retrace la création de sa créature et enfin la créature elle même qui s’explique sur ses faits et gestes.
Trois narrateurs qui nous font voyager: du grand Nord, à la Suisse en passant par l’Ecosse, l’Irlande, l’Angleterre, l’Allemagne.
Des décors somptueux et effrayants qui nous hérissent le poil et nous font allumer la lumière.

J’ai particulièrement été émue par toute la partie dédiée à la créature et ses capacités d’adaptation. Sa simple volonté de vivre et être accepté.
Aimé.
Comme tout être humain, elle n’était pas mauvaise de base. C’est la vie: le rejet, le mépris, la haine pour la différence qui l’ont conduite à devenir violente et criminelle.
C’est l’Homme qui a crée le monstre, pas simplement le scientifique.

La lecture de Mary Shelley se fait facilement. Un classique qui ne fait pas tant de pages que ça, aux chapitres brefs, et au style fluide.
Ce fut un plaisir à lire en cette période halloweenesque.

Note: 17/20

tumblr_ne9wtjJtTz1thjd2wo4_500

challenge-des-100-livres-chez-bianca

Publié dans Challenge, Classiques, Suspense, Uncategorized | Tagué , , , , | 12 commentaires

Animale – Victor Dixen

animale-victor-dixen

Résumé:

« 1832. Blonde, 17 ans, a grandi dans un couvent, entourée de mystères. Qui sont ses parents et que leur est il arrivé? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents? Alors qu’elle s’enfuit pour remonter seule le fil du passé, Blonde se découvre un coté obscur, une part animale: il y a au coeur de son histoire un terrible secret. »

Ces passages qu’on aime:

 » A mesure que les ombres s’étiraient, à mesure que la nuit tombait, les chants des oiseaux se faisaient plus stridents. Derrière eux, d’autres bruits – des grognements étouffés, des feulements et des chuintements. Plus les creux se remplissaient d’ombres, plus je sentais mon coeur se remplir de peur. »

« L’or et le sang: voilà ce que les amants maudits avaient légué à leur fille par delà le temps. »

« C »était le sang de ces créatures, un sang maintes fois versé au cours des âges, dans des guerres qui n’étaient pas les leurs. C’était le sang de la peur et de la servitude – de la rage aussi. »

Ce que j’en pense:

Maintes fois critiqués positivement sur la blogosphère, le livre finit par atterrir dans ma PAL après plusieurs mois et par être lu dans le cadre du challenge Halloween.
Une vertigineuse aventure fantastique supposée nous faire frissonner.

Animale est une réécriture du conte de Boucle d’or. On retrouve donc ici Boucle d’or et les trois ours dans la chaumière au coeur de la forêt. Les éléments du conte sont respectés et cohérents. Mais Victor Dixen a su inventer et modeler au fil des pages pour créer une toute nouvelle histoire, qui serait la version originale reprise et modifiée par Robert Southey en 1837.
On y croirait presque.
Blonde, jeune fille de 17 ans, élevée au couvent depuis sa plus tendre enfance vit recluse au milieu des soeurs. Mais ça, c’est jusqu’au jour où un vieillard débarque dans sa vie, manuscrit en main, retraçant l’enquête concernant la disparition de Gabrielle de Brances en 1815.
Blonde, curieuse, se laisse tenter par la  lecture du dossier.
Elle ne se doute pas qu’il va changer sa vie à jamais.

De nombreux personnages défilent au cours de la lecture.
Blonde, qui évolue et change de personnalité, timide par moment puis charismatique, fragile puis forte, humaine puis animale, parfois nous inspirant la pitié, parfois la terreur.
Gabrielle, jeune femme pleine de vie et de passion, en quête d’aventures et d’exploration, future femme de Charles de Valremy.
Gaspard, jeune apprenti sculpteur en compagnonnage, fasciné par Blonde et amoureux transi.
Sven, la bête à demi animale ou l’homme à demi bête.
Mme Lune, vieille voyante aux multiples secrets.

L’intrigue est assez bien construite quoiqu’assez prévisible après le premier tiers il me semble.
Autant la partie retraçant l’histoire de Gabrielle m’a vraiment intéressée et a éveillé ma curiosité, autant la partie concernant Blonde m’a semblée sans surprise puisque toutes facilement anticipées.

La plume de Victor Dixen est le principal point faible de ce livre pour moi. Sans qu’elle soit mauvaise, elle ne me touche pas. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire du fait d’une certaine distance créée par son style. Je n’ai pas suivi le rythme trépidant ressenti par certains mais plutôt subie ma lecture.

En bref, j’adhère au contenu mais pas à la forme. Et ne lirai probablement pas la suite.

Note: 14/20

tumblr_ne9wtjJtTz1thjd2wo4_500

Publié dans Challenge, Jeunesse | Tagué , , , , | 10 commentaires

La randonnée d’Halloween

Une petite recette de saison à déguster au coin du feu et loin des monstres:

IMG_0329 IMG_0330 IMG_0332

Tarte sucrée au butternut:

Ingrédients:
– une pâte sablée
– un petit butternut
– 1 oeuf
– 10cL de crème fraiche
– 4 c.s. de sirop d’agave
– 1/2 c.c. de cannelle + 1/2 de gingembre + un peu de noix de muscade
– une poignée de noix

Préchauffez le four à 180°
Faites précuire la pâte à 180° pendant 20 min recouverte de legumes secs

Pelez et coupez en cubes le butternut, puis faites cuire à la vapeur pendant 20 min.

Ecrasez le butternut.
Ajoutez l’oeuf, le sirop, les épices.
Broyez quelques noix au mortier, puis ajoutez à la mixture.

Faites cuire 30 min à 180°.

Décorez de quelques noix, et dégustez avec un thé épicé ou un chocolat chaud.

tumblr_ne9wtjJtTz1thjd2wo4_500

Publié dans Challenge | Tagué , , , , | 12 commentaires

Anna Karénine – Tolstoï

9782352873488_1_75

Résumé :

« Anna n’est pas qu’une femme, qu’un splendide specimen du sexe féminin, c’est une femme dotée d’un sens moral entier, tout d’un bloc, prédominant : tout ce qui fait partie de sa personne est important, a une intensité dramatique, et cela s’applique aussi bien à son amour.
Elle n’est pas, comme Emma Bovary, une rêveuse de province, une femme désenchantée qui court en rasant des murs croulants vers les lits d’amants interchangeables. Anna donne à Vronski toute sa vie.
Elle part vivre avec lui d’abord en Italie, puis dans les terres de la Russie centrale, bien que cette liaison notoire la stigmatise, aux du monde immoral dans lequel elle évolue, comme une femme immorale. Anna scandalise la société hypocrite moins par sa liaison amoureuse que par son mépris affiché des conventions sociales.
Avec Anna Karénine, Tolstoi atteint le comble de la perfection créative.
Vladimir Nabokov »

Ces passages qu’on aime:

« Plus il y a de coeur, plus il y a de sortes d’amour »

 » Le bonheur l’étourdissait. Il ne pouvait deviner les mots qu’elle pensait, mais, dans les yeux brillants de bonheur, il vit tout ce qu’il devait savoir. Et il écrivit trois lettres. Mais avant qu’il eut achevé elle comprit. Elle acheva elle même la question, puis répondit: « Oui. » »

Ce que j’en pense:

Lu dans le cadre du challenge des 100 livres à lire de Bianca, XIXe siècle du manoir aux livres et A travers les temps de chez moi.
J’avais fait une première tentative il y a trois ans. Echec. Trop long, j’avais fini par me lasser. Mais me voilà repartie trois ans plus tard dans l’aventure russe du XIXe siècle d’Anna Karénine. Et il m’aura fallu plus d’un mois pour le lire.

L’histoire tourne autour de plusieurs personnages.
Leurs histoires se mêlent et se démêlent au fil des chapitres.
Il y a bien sûr Anna, femme mariée, mère d’un petit Serioja, qui se retrouve face à Vronski, jeune comte et capitaine de l’armée russe: coup de foudre.
Il y a Alexis Karénine, mari d’Anna, homme taciturne, froid et obnubilé par son travail.
Il y a Stepan Oblonski, frère d’Anna, et mari de Dolly, plein de vie et de joie aux connaissances multiples et activités extra conjugales récurrentes.
Il y a Kitty, soeur de Dolly, amoureuse de Vronski et rapidement désenchantée.
Il y a Lévine, ami de Stepan, propriétaire à la campagne, et amoureux de Kitty.
Différents caractères, différentes façons de pensée, différentes émotions.
Dépeints ici en quelques mots, ils sont beaucoup plus que ça: hyper travaillés dans le livre, riches et complexes, a tel point que chaque personnage en devient principal.

Prise au piège  dans une histoire d’amour compliquée, entre passion et morale, entre amant et mari, Anna chute. Et on assiste lentement à cette chute sans voir de solution dans une société où priment les apparences et le respect de son rôle et où Anna est passée outre.

Tolstoï nous offre un tableau de la société russe au XIXe siècle qui passe par toutes les catégories: du paysan au prince, du soldat à la maîtresse de maison, de la campagne à la ville…
De nombreux thèmes sont ainsi abordés: religion, agriculture, politique, économie…
Le rythme est soutenu.
Les chapitres brefs de quelques pages s’enchaînent inlassablement au cours des huit parties de ce livre de presque 1000 pages.
Mais la plume de Tolstoï se lit plus facilement que ce à quoi je m’attendais.

Un classique russe à lire une fois dans sa vie.

Note: 17/20

chateau-chambord-vallee-loire challenge-des-100-livres-chez-bianca 6cue

Publié dans Challenge, Classiques | Tagué , , , , | 5 commentaires

Top ten tuesday #3

5a70b-1

Les 10 meilleures trilogies

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e éditions sur mon blogue Frogzine.

1 : Hunger Games – Suzanne Collins
téléchargement
2 : Divergent – Veronica Roth
divergent-trilogy

3 : Sidhe – Sandy Williams
sidhe-1

4 : Le Seigneur des Anneaux – Tokien
le_seigneur_des_anneaux_affiches

5 : Le cycle des dieux – Bernard Werber
99038183

6 : Les yeux jaunes des crocodile – Katherine Pancolkatherine-pancol1

7 : Delirium – Lauren Oliver
delirium-trilogy

8 : A la croisée des mondes – Philip Pullmana-la-croisc3a9e-des-mondes

9 : Autant en emporte le vent – Margaret Mitchell

autantenemporte

10 : Les fourmis – Bernard Werber
La-trilogie-les-fourmis-de-Bernard-

Publié dans Top ten tuesday | Tagué , | 6 commentaires