Les Quatre de Baker Street: L’affaire du rideau bleu – Jean Blaise Dijan

51rEeqkvmtL__BO2,204,203,200_PIsitb-sticker-arrow-click,TopRight,35,-76_AA300_SH20_OU08_

Résumé:

 » Billy, Charlie, et Black Tom sont inséparables. Et pour cause: impossible de survivre seul dans l’East End londonien, peuplé de faux mendiants, de vrais rufiants, et de franches canailles! Heureusement, les trois amis peuvent compter sur la protection d’un certain Sherlock Holmes, pour lequel ils font parfois office d’espions des rues… Mais lorsque la fiancée de Black Tom est kidnappée sous leurs yeux, nos héros vont devoir mettre au plus vite à profit les leçons de leur mentor pour la retrouver saine et sauve… en s’adjoignant les services d’un quatrième larron pour le moins inattendu. Place aux Quatre de Baker Street, la plus jeune équipe de détectives de l’époque victorienne »

Ce que j’en pense:

C’est encore une fois grâce à Bianca que je découvre cette BD après avoir vu son avis positif sur son blog.

On suit dans les quartiers malfamés du Londres Victorien trois gamins des rues: Black Tom, l’intrépide, Billy, le détective en devenir, et Charlie, le discret. Accompagné d’un chat prénommé Watson, ces trois enfants servent d’informateurs auprès d’un personnage bien connu du monde policier, Sherlock Holmes. Les Quatre de Baker Street sont inséparables, débrouillards, espiègles, et survivent via leurs missions dans les bas fonds deLondres.

Mais lorsque la fiancée de Black Tom, Betty, se fait enlever, ils ne peuvent compter que sur eux mêmes, Sherlock Holmes n’étant pas en ville… Et c’est ainsi que commencent les aventures de nos quatre détectives en herbe!

Un premier tome qui pose les bases, où l’on découvre doucement les trois enfants et leurs différents traits de caractère, le début de leur histoire. Des enfants touchants et attachants, obligés de s’adapter pour survivre et qui ne manquent pas de ressources. Et à la fin du livre, on n’a qu’une envie, se jeter sur le second tome pour en apprendre un peu plus sur eux. L’intrigue est bien menée et va nous conduire dans un Londres miséreux, peuplé de personnes peu recommandables, dans des pubs et des maisons closes, à la recherche de Betty. Un Londres sordide. Les dessins m’ont particulièrement séduit, plein de réalisme, avec des traits qui rendent compte du détail, et des couleurs tout en douceur. Une vraie immersion en 1890.

En bref, une belle réussite, qui plaira autant aux jeunes et aux adultes!

Note: <3 <3 <3 <3 <3

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article, publié dans BD, Coup de coeur, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Quatre de Baker Street: L’affaire du rideau bleu – Jean Blaise Dijan

  1. Bianca dit :

    Contente de t’avoir donné envie de découvrir cette très bonne bd, d’autant plus que tu as aimé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s