Peter Pan – James Matthew Barrie

 Peter-Pan

Résumé:

« Il est le symbole de nos rêves oubliés, l’ennemi acharné de nos compromis, le chantre de nos espoirs déçus, le sursaut invincible de la féérie contre l’esprit de sérieux.  A la routine du quotidien, il oppose ses incessantes improvisations, souvent plus sombres que Walt Disney ne les a peintes, mais aussi plus spectaculaires, plus audacieuses, plus incroyables. Adultes! Vous qui ignorez le langage des étoiles, vous qui n’entendez plus parler les fées, vous qui n’avez ni le courage d’égorger les pirates ni celui de défier les ommbres de la nuit, suivez J M Barrie par la fenêtre de ce livre. On y redécouvre en volant l’incroyable aventure d’exister. »

Ces passages qu’on aime:

« Tous les enfants, sauf un, grandissent. »

« La deuxième à droite, puis tout droit jusqu’à l’aube, tel était le chemin jusqu’au Pays du Jamais. »

Ce que j’en pense:

Lu dans le cadre du challenge des 100 livres à lire et du challenge Il était une fois.

Je ne connaissais Peter Pan qu’à travers le regard de Walt Disney, une version épurée où on ne garde que le fantastique et le rêve du Pays Imaginaire. Et avec ce livre, j’ai redécouvert sous un angle plus sombre son histoire.

Tous les personnages sont là: Peter et Clochette, Wendy et ses frères, les garçons perdus, le Capitaine Crochet, les Peaux Rouges, les sirènes, le crocodile qui fait tic tac… Mais les caractères sont différents. Surtout Peter Pan. J’ai laissé derrière moi le petit garçon sympathique pour découvrir un enfant égocentrique, prétentieux, voire cruel par moment. Wendy se révèle égoiste au fil des pages. Les autres enfants sont décrit comme joyeux, innocents et sans cœur.

Le style de l’auteur est très fluide, on rentre dans l’histoire facilement, et on se laisse bercer par le rythme. On trouve ça et là des petits commentaires du narrateur. Une façon d’écrire agréable, simple, qui parfois nous fait sourire, parfois nous rend triste, et souvent nous remue, nous  dérange, nous déstabilise. La fin en particulier pour ma part m’a laissé un drôle de sentiment.

Des thèmes qui tournent autour des relation mère/enfant en passant par le conflit oedipien,  la peur de vieillir, la peur de mourir.

Un livre qui m’a fait redécouvrir Peter Pan sous un nouveau jour!

Note: <3 <3 <3 <3 <3

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article a été publié dans Challenge, Classiques. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Peter Pan – James Matthew Barrie

  1. Bianca dit :

    Je ne l’ai pas encore lu et tu m’intrigues du coup, en même temps je ne suis pas étonnée, Disney édulcore toujours !

  2. J’aimerais bien le lire pour pouvoir faire cette comparaison avec le Disney justement! ^^

  3. Aude13 dit :

    C’est vrai que tout le monde connaît Peter Pan grâce à Disney, mais peu doivent connaître la véritable histoire ! En tout cas, moi aussi tu m’as donné envie de découvrir ce roman !

  4. Phebusa dit :

    J’aimerais bien découvrir ce conte sous une version plus sombre, tiens…

  5. Tu m’intrigues énormément ! La version édulcorée de Disney semble ici bien loin… Je note :D

  6. Ping : Challenge Les 100 livres à lire au moins une fois : 2e bilan | des livres, des livres !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s