Le chien des Baskerville – Conan Doyle

49

Résumé:

« Une malédiction pèse sur les Baskerville qui habitent le vieux manoir de leurs ancêtres, perdu au milieu d’une lande sauvage: quand un chien démon, une bête immonde, gigantesque, surgit, c’est la mort.
Le décès subit de Sir Charles Baskerville, les hurlements lugubres qui s’échappent parfois du marais, le grand bourbier de Grimpen accréditent la sinistre légende. Dès son arrivée à Londres, venant du Canada, Sir Henry Baskerville, seul héritier de Sir Charles, reçoit une lettre anonyme: « Si vous tenez à votre vie et à votre raison, eloignez vous de la lande. » Malgré ces menaces, Sir Henry décide de se rendre à Baskerville Hall, accompagné de Sherlock Holmes et de son fidèle Watson.
Roman captivant, angoissant, Le chien des Baskerville est l’une des plus célèbres aventures de Sherlock Holmes. »

Ces passages qu’on aime:

« Cette voix froide, incisive, ironique, ne pouvait appartenir qu’à un seul homme au monde. « Holmes! » m’écriai je. Holmes! »

Ce que j’en pense:

Lu dans le cadre du challenge des 100 livres à lire de Bianca.

Je découvre Sherlock Holmes avec ce livre. J’avais déjà craqué pour les films, pour les séries, et enfin je m’attaque au livre.
Dès les premières pages, nous rencontrons Holmes et ce cher Watson en train de s’interroger sur le propriétaire d’une canne oubliée à Baker Street. Rapidement, on apprend qu’elle appartient au Dr Mortimer passé pour demander leur aide dans une affaire plus que douteuse. En effet, Sir Charles Baskerville serait décédé dans des circonstances confirmant la légende du chien des Baskerville qui hante la famille depuis plusieurs générations. Holmes prend l’enquête en main et envoie Watson sur place, dans le Devonshire, pour protéger l’héritier de Sir Charles, Sir Henry Baskerville, et étudier les voisins.

L’arrivée à Baskerville Hall nous met tout de suite dans l’ambiance de ce livre. Arthur Conan Doyle nous dépeint si bien la lande, son bourbier meutrier, le manoir lugubre, qu’un frisson nous parcoure parfois l’échine. On entend le bruissement du vent sur la lande, le bruit des pas sur les sentiers, et cet hurlement porté par le vent qui pourrait être l’aboiement du monstre des Baskerville…

Le livre est plutôt court, se lit facilement. Les descriptions sont de la longueur qu’il faut, l’intrigue avance rapidement avec à chaque chapitre une découverte qui nous oriente sur le dénouement.
Holmes est certes efficace mais  possède un caractère bien particulier qui transperce dans ce livre: un besoin irrépressible de tout analyser, de toujours dominer la situation et l’autre, un coté un brin calculateur. Watson, dévoué, est charmant dans ses tentatives d’analyse, souvent erronées, qui nous rappellent un peu nos propres démarches intellectuelles qui tâtonnent avant que tout s’imbrique parfaitement.
Le duo qu’il forme m’aura captivée jusqu’à la dernière ligne.

Une belle lecture pour cet été en tout cas!

Note: <3 <3 <3 <3 <3

Et je vous rajoute ça, parce la série bbc m’a conquise…

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article, publié dans Challenge, Classiques, Suspense, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Le chien des Baskerville – Conan Doyle

  1. Tesrathilde dit :

    J’ai plutôt bien aimé cette histoire comparée à d’autres : il me semble me rappeler qu’il était possible de déduire une partie de la solution avec ce que l’auteur nous donnait comme indices dans le texte, et c’est quelque chose que j’aime beaucoup ! L’atmosphère de la lande est aussi bien réussie.

  2. enviedlyre dit :

    Je n’ai jamais vue les séries mais j’adore les livres de Conan Doyle.

  3. maggie dit :

    J’aime autant le livre que la série !

  4. Alison dit :

    J’avais trouvè le livre vraiment prenant et stressant.

    Concernant la série j’avais bien apprécié cette version mais encore plus la version avec Lucy Liu !

  5. Méloë dit :

    Très jolie chronique. Je suis ravie de te voir si enthousiaste. Je t’encourage à poursuivre ta découverte des livres : tu n’en savoureras que d’avantage la série, bourrée de référence à l’oeuvre de départ.

  6. bellebelote dit :

    La série m’avait donné envie de lire les Sherlock Holmes, et en effet, celui-ci est génial! Et comme l’a déjà dit Méloë, tu peux poursuivre, les autres sont aussi au top.
    Bonnes lectures alors!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s