Muchachas 1 – Katherine Pancol

muchachas

Résumé:

« Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse.
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.
Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment.
Des filles qui se battent pour la vie.
Et les hommes? Ils sont là aussi.
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.
Elles font voler les destins en éclats.
Et ça n’en finit pas! »

Ces passages qu’on aime:

« Mais comment devient-on étoile montante au firmament de la Haute Couture?
Il lui manque un escabeau. »

« Te caille pas le sang, ma nénette, les hommes, ils ne sont pas fabriqués comme nous, c’est tout. Nous, on entasse beaucoup de choses dans le coeur, c’est comme un garde manger, eux, c’est différent, le coeur, c’est pas la pièce la plus importante. »

« La foi en la vie, il ajoute, c’est de croire qu’il y a une place pour toi derrière le brouillard. En ce moment, tu penses que tu es tout petit, tout cassé, sans importance, mais quelque part, derrière ce gris, une place t’es réservée, une place où tu seras heureux… Alors ne juge pas ta vie par rapport à ce que tu es aujourd’hui, juge la en pensant à cette place que tu vas finir par occuper si tu cherches vraiment sans tricher. »

Ce que j’en pense:

Katherine Pancol. Une histoire qui a démarré au lycée avec Embrasse moi. Coup de coeur immédiat pour ce livre, et depuis je ne vais que de coup en coeur en coup de coeur avec elle.
Alors, oui, je me jette sur ce nouveau roman avec une faim de ses mots. Muchachas promets, comme tous les autres.

Au détour des pages, nous retrouvons des femmes que nous avons aimé dans de précédents romans. Hortense. Joséphine. Et on en découvre de nouvelles. Stella. Léonie. Julie. Histoires entremêlées. Qui gravitent principalement autour de Stella donc, jeune maman d’une trentaine d’année, au parcours plus que difficile. L’histoire d’une femme qui a su s’echapper d’une famille destructrice au prix de l’abandon de sa mère.
Le thème central de ce nouveau roman est la maltraitance.

Il m’a été difficile dans le premier tiers du roman d’entrer dans l’histoire. La faute à Hortense et Joséphine. Stella ne m’interessait pas. J’étais bien trop heureuse de retrouver ces vieilles amies pour vouloir apprendre à connaître Stella. Et puis, finalement, l’auteur ne nous laisse plus le choix et on suit Stella sur les deux derniers tiers. Ce n’est qu’à partir de là que j’ai pu m’immerger. Et être touchée.
La maltraitance est abordée avec violence et délicatesse tout à la fois. On est bousculé. Dérangé. Choqué. De se retrouver dans cette intimité, qu’on souhaiterait ne pas voir. Comme les autres habitants, faire semblant, ignorer.
Et puis, Stella grandit. Stella enrage, s’endurcit, se bat. Plante les clous pour s’en sortir. Se libérer. On ne peut qu’aimer ce bout de femme. Elle représente la volonté, l’espoir, la vie, l’amour, la force, et tout ce que l’on souhaiterait être. Et à coté, il y a Léonie. Faible. Usée. Résignée. A demi morte. Et les autres.
Tout un balayage social qui va du plus détestable au plus beau de la nature humaine.

Ma seule déception est finalement le premier tiers roman. J’aurais préféré ne pas retrouver Joséphine et Hortense pour pouvoir me consacrer dès les premières pages à Stella. Même si j’ai adoré savoir ce qu’elles étaient devenu, ce premier tiers était un peu brouillon et partait dans tous les sens. Je n’ai pas vu le fil conducteur et ça m’a gênée.

Mais le don de Katherine Pancol réside dans son pouvoir des mots. Je ne sais pas comment elle fait, elle les entremêlent, les fait danser sous sa plume, et surgissent des émotions. Une éruption d’émotions qui vous touchent au plus profond de vous. Peu importe l’histoire, la logique et les personnages.

Et Muchachas ne déroge pas à la règle.

Note: 15/20

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article, publié dans Romans contemporains, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Muchachas 1 – Katherine Pancol

  1. Sybille dit :

    Je n’ai pas encore sauté le pas et lu ce livre mais c’est un bel avis que tu nous présente là !

  2. Little A dit :

    Tout comme toi, j’aime beaucoup cette auteure alors je n’ai pas pu résister à l’appel de ce nouveau roman. J’ai eu moi aussi du mal à accrocher au début avec Stella, tant je voulais en savoir plus sur la vie de Joséphine et Hortense ! Mais finalement, l’histoire de cette jeune femme m’a beaucoup touché. Katherine Pancol a vraiment un don :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s