Agnès Grey – Anne Brontë

9782352873143

Résumé:

 » Elevée au sein d’une famille aimante, la jeune Agnès Grey, fille d’un pasteur ruiné du nord de l’Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante.
Pleine de bonnes intentions mais inexpérimentée, elle se heurte bien vite à l’hostilité des Bloomfield, une famille de commerçants enrichis, égoïstes et snobs. Désarmée face à l’indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, elle sera renvoyée au bout de quelques mois. Sans désemparer, et dans l’obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Jusqu’à l’arrivée du jeune vicaire Edward Weston… »

Ces passages qu’on aime:

« Toutes les histoires vraies portent avec elle une instruction, bien que dans quelques unes le trésor soit difficile à trouver, et si mince en quantité que le noyau sec et ridé ne vaut souvent pas la peine que l’on a eue de casser la noix. »

« Ils peuvent t’écraser, ils ne te dompteront pas; c’est à toi que je pense et non à eux. »

 » Le coeur humain est comme le caoutchouc: un faible effort l’allonge, un grand ne le rompt pas. Si un peu plus que rien peut le troubler, il ne faut guère moins que tout pour le briser. Comme les membres extérieurs de notre corps, il a un pouvoir vital inhérent à lui, qui le fortifie contre la violence externe. Chaque coup qui le frappe sert à l’endurcir contre un coup futur. »

Ce que j’en pense:

J’avoue, je n’ai découvert que très récemment que la troisième des soeurs Brontë avait écrit elle aussi. Moins connue que ses soeurs et laissée de coté plus souvent. C’est grâce au challenge de Bianca des 100 livres à lire que j’ai eu l’opportunité de la découvrir.

Agnès Grey, jeune fille d’une famille ruinée par les investissements malchanceux de leur père, se retrouve forcée de subvenir à ses besoins du jour au lendemain. L’occasion pour elle de voir le monde et se rendre utile. Elle accepte la position de gouvernante au sein de la famille Bloomfield. Elle se retrouve alors brusquement éloignée de ses proches, de sa maison, et projetée au milieu d’une famille aux valeurs plus que douteuses et dont les enfants ne semblent en faire qu’à leur tête et dépourvus de toute humanité. La tâche est dure. D’autant plus qu’elle n’a droit à aucune mesure pour asseoir son autorité. Et la tâche se révèle rapidement impossible, retour à la case départ.
Sa deuxième tentative la conduit au sein de la famille Murray, pour s’occuper de Rosalie et Mathilde, deux enfants aux caractères opposés mais forts…
Agnès résistera t’elle cette fois?

La plume d’Anne ne fait pas honte à celle de ses deux soeurs. Claire, légère, agréable et facile à lire.
Un tableau dur mais honnête de la condition des gouvernantes à l’époque victorienne, et du snobisme des riches. Des maîtres méprisants, des enfants abominables, des domestiques indifférents, l’isolement.
Tableau de la condition des femmes en général, qui expose aussi les devoirs des femmes de haut rang, tenues de se marier sans amour pour sauver leur titre à tout prix.
Mais plume moins riche en émotions, c’est vrai.
Et c’est là le principal défaut de ma lecture. Les Hauts de Hurlevent m’ont chamboulé et retourner le coeur et les tripes, Jane Eyre m’a catapulté en Angleterre et m’a envoyé valser. Agnès Grey était bien, mais voilà, sans plus.

Agnès est une femme dont l’art réside dans la maîtrise de soi, le dévouement envers les autres, et la foi.
Impassible. Passive. Lisse. Fade.
Je n’ai pas du tout accroché avec ce trait de caractère. J’aime quand ça bouillonne, et si ce n’est pas en surface qu’au moins ce soit le cas à l’intérieur. Je ne dis pas qu’elle manque de caractère, la narration nous montre bien que des pensées, des émotions sont là, mais la froideur et l’indifférence apparente qu’elle dégage me l’ont rendue non attachante.
Weston, n’est finalement qu’entraperçu au fil du livre. Les scènes où nos deux amis se rencontrent sont finalement rares. Et si le personnage semble intéressant et touchant, on ne peut s’y attacher car le temps de chaque rencontre semble trop court pour nous l’autoriser.

En conclusion, une lecture que je suis heureuse d’avoir découverte, mais qui ne vaut pas celles de ses soeurs…

Note: 14/20

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article, publié dans Challenge, Classiques, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Agnès Grey – Anne Brontë

  1. Oh j’avoue que je ne me suis jamais penché non plus sur ce qu’a écrit cette troisième soeur, je le ferais peut-être un jour :)

  2. maggie dit :

    J’avais bien aimé, mais il me semble qu’il y avait des passages lié à la religion que j’avais trouvé plus pesants…

  3. Mrs Figg dit :

    Bonjour !
    Je me souviens que c’était une lecture un peu poussive pour moi aussi. Je viens d’ailleurs de lire un autre roman d’Anne Bronté (« La dame du manoir de Winfell Hall ») que j’ai moyennement apprécié (les leçons de morale …) mais que je ne regrette pas d’avoir découvert quand même …

    • Charlotte dit :

      Arf, La dame du manoir de Wildfell Hall est aussi dans ma PAL, mais je vais attendre avant de m’y attaquer.
      Et vu ce que tu m’en dis, ça ne me motive pas plus ^^

  4. Audrey dit :

    Difficile de se lancer dans une telle lecture en « oubliant » les deux autres soeurs, c’est clair ! Voilà pourquoi je n’ai pas encore tenté le coup même si je suis intriguée par ce livre ! Mais ta petite déception ne me poussera pas à l’ouvrir d’ici quelques temps, du coup !

  5. Ping : Challenge « Les 100 livres à lire  | «Books and cups of tea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s