The Beginning of Everything – Robyn Schneider

images

 

Résumé:

« Golden boy Ezra Faulkner believes everyone has a tragedy waiting for them—a single encounter after which everything that really matters will happen. His particular tragedy waited until he was primed to lose it all: in one spectacular night, a reckless driver shatters Ezra’s knee, his athletic career, and his social life. »

Ces passages qu’on aime:

« Everyone has a tragedy waiting for them, . . . a single encounter after which everything that really matters will happen. »

« I pictured her tragically; it never once occurred to me to picture her as the tragedy. »

« To live is the rarest thing in the world, because most people just exist »

Ce que j’en pense:

Découvert grâce à Ingrid Nilsen, me voilà sur les routes en direction des Alpes avec mon petit livre audio dans les oreilles.
Ca c’était il y a trois mois, alors excusez le retard et les trous de mémoire ;).
Mais de ce que mon gruyère de cerveau se rappelle, The Beginning of Everything est l’histoire d’Ezra, jeune garçon à qui tout sourit dans la vie. Petite amie, capitaine de l’équipe de tennis, réussite scolaire, amis à gogo. Tout. Jusqu’au jour J. Le jour de sa tragédie: accident de voiture. Et tout fout le camps.
A la rentrée, il doit se reconstruire. Et fait la rencontre de Cassidy, fraichement débarquée dans son école.
Ezra, qui a fait ses adieux au tennis, se voit rabattu plus au moins d’office par Cassidy dans l’équipe de débat. Il retrouve Toby, son ancien meilleur ami, perdu de vue suite à
Reluctant, depressif et amer au départ, Ezra reprend progressivement goût à la vie grâce à ces rencontres atypiques et touchantes.
Mais Cassidy cache quelquechose, quelquechose qui plane comme une ombre sur elle…

Une histoire de personnages. Car oui, si l’histoire n’avance pas parfois aussi vite qu’on le voudrait, qu’il ne passe pas autant de choses que l’on penserait (quoique), elle n’en est pas moins saisissante. Grâce à ses personnages. On les voit évoluer, apprendre, réfléchir, grandir.
Ezra, Cassidy, Toby.
Mais aussi Cooper. Oui, le chien compte beaucoup. Parce que des fois, les animaux savent faire preuve de plus d’humanité et d’amour que nous. Alors si je devais choisir un personnage préféré dans ce roman, ce serait lui.

La plume de l’auteur se lit (s’écoute) facilement, même en vo. Un style fluide et agréable, sans chichis.

Le plus gros reproche de ce livre, pour moi, c’est sa fin.
Je ne l’ai pas vu venir, tellement la coincidence est grosse.
Mais encore, ça je pourrai le pardonner (après tout, c’est un livre), mais la fin qu’elle concerne nos amis humains ou animaux, je refuse.
NON.

En conclusion, une jolie histoire dont la fin me traumatise.

Note: 16.20

 

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article, publié dans Romans contemporains, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s