Angélique: Marquise des Anges – Anne Golon

81JMHzbKkNL._SL1500_

Résumé:

« A peine sortie du couvent, Angélique apprend que le baron de Sancé, son père, l’a promise au riche et inquiétant Joffrey de Peyrac, comte de Toulouse, un homme boiteux et balafré à la réputation sulfureuse. Pour sauver sa famille de la misère, elle n’a guère le choix. Mais comment vivre avec ce mari qui l’effraie? Un palais somptueux, le caractère original de Joffrey, son goût pour les sciences et les arts suffiront ils à la séduire?
L’indépendance du comte de Peyrac provoque le ressentiment de l’Eglise et du roi lui même, vainqueur de la Fronde qui vient de ravager la France. A quel obscurantisme, à quels intérêts secrets l’homme qu’Angélique a appris à aimer risque t il d être sacrifié? Au coeur du XVIIe siècle, de ses guerres, de ses croyances, une enfant part à la conquête des libertés qui feront d’elle une femme. Abandonnée de tous, elle devra se battre pour sauver son amour. »

Ces passages qu’on aime:

« – Je suis Angélique, je mène en guerre mes petits anges.
D’ou lui vint son surnom: la petite marquise des anges. »

« La Seine, murmura Angélique.
La seine, c’était Paris. »

Ce que j’en pense:

Je dois avouer que j’ai fait l’acquisition de ce livre simplement parce que j’avais trouvé le film pas trop mal (bien que selon ma mère, c’est une honte d’en avoir refait un…) et parce qu’il se trouvait sur la liste des 100 livres à lire de Bianca.
Je m’attendais à un petit livre livré rapidement. Rapidement, ce fut vrai, petit beaucoup moins. Un pavé de 687 pages, ça ne s’attaque pas comme ça. Alors j’ai attendu que l’été arrive pour pouvoir le sortir de ma PAL.
Et voilà chose faite!

Angélique: marquise des anges, est un livre qui se découpe en 4 parties qui reprend les 4 premiers tomes de la série de Anne Golon: Marquise des Anges, Mariage Toulousain, Les couloirs du Louvre et Le supplicié de Notre Dame.
L’histoire démarre en 1645 lorsque la petite Angélique n’est âgée que d’une dizaine d’année.
Château de Monteloup, région poitevine, au temps de La Fronde sous Louis XIV.
La noblesse coule dans les veines d’Angélique, fille du baron de Sancé, mais c’est bien là tout ce qu’il subsiste. La vie au château est pauvre. Il n’y a plus qu’à essayer de sauver ce qui peut l’être.
Enfant farouche, obstinée, téméraire, aventurière, qui rêve de voir le monde et qui mène en expédition ses anges (paysans et autres gamins du coin). Elle se transforme pourtant en jeune fille accomplie, belle et intelligente après son passage au couvent de Poitiers. Persiste l’obstination.
A son retour, elle est offerte en mariage à Joffrey de Peyrac. Mariage de convenance qui aidera son père et sa famille à redresser la barre
. Tout ce qu’elle sait avant de le rencontrer, c’est qu’on la plaint partout. Il est si laid…
Lutte de pouvoir et d’argent, jalousie, complots et assassinats en passant par Poitiers, Toulouse, le sud, et Paris.
Ainsi commence sa nouvelle vie.

Angélique est une jeune fille qu’on voit grandir, devenir femme, puis amoureuse et qui n’hésite pas quand il s’agit de défendre ceux qu’elle aime. Honnête et directe, son franc parler lui causera du trouble. Sa beauté attisera la convoitise. Et les secrets qu’elle détient en font d’elle une cible à abattre, tout comme son mari beaucoup trop riche et indépendant dans cette monarchie absolue de Louis XIV.
Joeffrey de Peyrac, homme qu’on dit boiteux, dévisagé, saura pourtant se montrer charmeur, savant, charismatique et mystérieux. Et nous aussi, on se laisse envoûter par tout ce qu’il a su déployé pour passer outre sa laideur.
Les autres personnages ne sont que secondaires et ne mérite pas de s’attarder. On a quand même plaisir à retrouver des noms qui auront de l’importance plus tard: Athenais de Rochechouart de Mortemart (future Madame de Montespan), Françoise Scarron (future Madame de Maintenon), etc…

C’est avec plaisir que je me suis plongée dans cette période historique, d’autant plus qu’en ce moment avec l’anniversaire de la mort de Louis XIV qui arrive, de nombreux articles sortis ont pu étoffer ma lecture.
La plume de Anne Golon a le mérite de nous plonger dans cette période (détails, vocabulaire, mode etc..) même si parfois j’ai eu un sentiment de lourdeur et longueur et que souvent le vocabulaire a pu me manquer.

En bref, un moment agréable avec un retour dans le temps.
Et une fin, qui donne envie de connaître la suite des aventures d’Angélique!

Note: 16/20

Film:

Lu dans le cadre du challenge A travers les temps et les 100 livres à lire de Bianca
challenge-des-100-livres-chez-bianca chateau-chambord-vallee-loire

Publicités

A propos Cha

Interne médecine. Future Toulousaine. La tête pleine de rêves et d'envies à partager.
Cet article, publié dans Challenge, Romans historiques, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Angélique: Marquise des Anges – Anne Golon

  1. Ping : Challenge « Les 100 livres à lire  | «Books and cups of tea

  2. Je n’avais pas trop aimé le film récent mais ta chronique donne envie de découvrir le roman.

  3. Audrey dit :

    Je n’ai pas vraiment aimé le film récent (bien que je n’ai pas vu la version plus ancienne). Mais pas à cause de l’histoire, plus à cause des acteurs et puis de la mise en scène. Je lui ai trouvé plein de défauts mais j’ai toujours eu envie de lire le livre ! Ton article me fait une petite piqûre de rappel : il faut que je me le procure !

  4. Melasc dit :

    Étant une grande fan des premiers Angélique, j’ai mis un moment avant de regarder le nouveau film. Après quelques minutes où on reste attaché à l’Angélique de Michèle Mercier, on rentre vite dans le film, et j’ai beaucoup aimé. C’est une vision très différente de l’histoire et j’ai lu que l’auteure n’avait jamais aimé les anciens films et trouvait cette adaptation beaucoup plus proche de son roman. Malheureusement le film n’a pas eu beaucoup de succès et on n’aura pas droit au second film… Par contre je suis déçue de choix de Kassovitz pour Nicolas… Et c’est vrai que Jean Rochefort m’a manqué ;).

  5. Zina dit :

    Ah, Angélique… je n’ai jamais lu les livres mais les films ont bercé mon enfance :)

  6. Moi ça me fait surtout penser aux vieux films (même si je ne les ai jamais vu!). Une copine a reçu le livre pour son anniversaire et j’ai vu qu’effectivement c’était un pavé! :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s